Interview de Christoffer, UX Designer

30 octobre 2017

Engagée au travers de nombreux partenariats locaux, RiaStudio l’est aussi auprès des jeunes étudiants. Elle intègre actuellement 2 alternants dont Christoffer qui s’occupe de notre appli Yuto et qui nous livre son quotidien parmi la TeamRia.

christoffer, UX designer

1. Bonjour Christoffer, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Christoffer Vågnes, avec un « o » au-dessus du « a » pour compliquer les choses ! Je suis norvégien, j’ai 28 ans et j’ai une licence de Médias, TIC et Design que j’ai suivi en Norvège, un BTS en Photographie d’art que j’ai fait au Royaume-Uni et je suis actuellement en 2e année Master Web éditorial à Poitiers. Mon parcours est assez pluri-disciplinaire, je me spécialise pour l’instant dans les métiers liés au Web, et plus spécifiquement dans l’UX/UI Design. (Design d’expérience utilisateur/ Design d’interfaces utilisateur).

2. Pourquoi as-tu rejoint la TeamRia ? Pourquoi avoir choisi Niort ?

J’ai découvert RiaStudio en suivant la presse locale et l’aspect d’une équipe jeune et passionnée m’a intéressé. RiaStudio a beaucoup d’ambitions, c’est inspirant. Le logo de Yuto témoigne d’une entreprise jeune et moderne. Le choix de Niort a été fait un peu par hasard. Quand je suis venu en France en 2012 je ne parlais pas français, j’habitais Poitiers puis je me suis installé à Niort en 2014. J’apprenais en ce temps-là la langue française à l’université de La Rochelle, j’ai obtenu le niveau C1 après un an. Je me suis peu à peu habitué à faire des trajets en train quotidiens pour étudier. Niort est une petite ville mais c’est aussi charmant avec très peu de distances à pied pour quelqu’un comme moi qui ne conduit pas.

3. Raconte nous ton quotidien à l’agence

Je travaille en binôme avec Pierre-Alexandre, notre ergonome. Nous avons engagé une collaboration intéressante, où souvent une idée est suivie de trois autres. Mes idées graphiques se complètent (et parfois se contrastent) à ses considérations ergonomiques. Notre travail d’élaborer des nouvelles interfaces/fonctionnalités pour Yuto est un challenge captivant.

4. Qu’est-ce qui est différent entre ton pays d’origine et ici ? Qu’est ce qui t’a le plus marqué ?

La Norvège est un grand pays mais peu peuplé (il y a plus de parisiens que de norvégiens). Nous sommes donc assez timides par rapport aux français, mais nous sommes aussi très têtus. Je trouve que la télévision est meilleure en Norvège mais vous avez plus d’auteurs classiques. Votre langue est dix fois plus compliquée. J’ai parfois du mal à m’habituer à vos normes sociétaires. Par exemple, je peux très facilement tutoyer quelqu’un qu’il faut vouvoyer. Ces règles-là n’existent pas en Norvège.

5. Comment t’imagines tu dans 5 ans ?

J’aime vivre dans l’instant présent, mais s’il faut vraiment se projeter j’aimerais obtenir mon Master 2, avoir un jardin, un chien et un piano ! J’aimerais avoir de nombreux projets en parallèle comme la musique et l’écriture.

6. Quels conseils donnerais-tu à un étudiant qui souhaite faire de l’alternance ?

Il n’y a quasiment que des points positifs à l’alternance. Vous acquérez l’expérience en vous formant en même temps. Vous avez la possibilité de rentrer sur le marché du travail avec déjà une bonne indication sur vos projets professionnels. Vous pouvez observer les métiers qui vous entourent. Il faut se motiver pour faire les deux, ce n’est pas toujours évident de trouver le temps d’écrire un mémoire, se préparer pour les examens et travailler en même temps. Mon dernier conseil : communiquez avec vos professeurs, ils sont bienveillants et arrangeants en cas de difficultés !